• 2RVB

Golden League : Les Bleues pour l’histoire !

Article via FFVB :

L’équipe de France féminine a remporté dimanche à Orléans la Golden League européenne pour la première fois de son histoire, victorieuse en finale de la République tchèque en trois sets (25-22, 27-25, 25-14). Une magnifique consécration pour des Bleues invaincues pendant toute la compétition.

Juste après que Lucille Gicquel, désignée MVP de la compétition, a mis le ballon à terre pour inscrire son 20e point du match (58% en attaque, 4 aces, 2 blocs) d’une attaque rageuse et clore en trois sets une finale de Golden League européenne qui aura parfois été crispante, beaucoup de larmes ont jailli sur les visages des joueuses de l’équipe de France, et notamment sur celui de la capitaine, Héléna Cazaute. Des larmes qui disent beaucoup de l’engagement et des sacrifices consentis par ce groupe depuis cinq ans qu’a été lancé le projet Génération 2024, destiné à faire monter en puissance l’équipe de France féminine jusqu’aux Jeux Olympiques de Paris 2024.

Cette progression linéaire méritait d’être récompensée par des résultats et donc un titre, il a été magnifiquement conquis sur cette Golden League européenne, première grande victoire internationale de l’histoire de l’équipe de France féminine, au terme d’un parcours sans faute. Les Bleues ont en effet remporté leurs six matchs, ne lâchant que deux sets en route et se montrant très sûres d’elles lors des matchs couperets disputés au Palais des Sports d’Orléans, jeudi en demi-finale contre la Croatie et ce dimanche en finale face à la République tchèque, deux équipes battues 3-0. Cette finale, les joueuses d’Emile Rousseaux l’ont attaquée sur les chapeaux de roue (6-1), notamment après un premier bloc signé Amandha Sylves (12 points sur le match, 8/9 en attaque, 3 blocs, 1 ace), portant ensuite leur avantage à +7 (17-10). Un point litigieux, qui n’a pas pu être jugé par le challenge vidéo, en panne, les a alors perturbées, permettant aux Tchèques de recoller (18-18), mais grâce notamment à la très bonne entrée de Leia Ratahiry, impeccable pour stabiliser la réception, les Françaises réussissent à conclure cette manche initiale grâce à une attaque en toucher de la jeune réceptionneuse/attaquante (25-22). Rebelote dans la deuxième avec un avantage tricolore (12-8), mais quelques occasions de contre-attaques manquées, preuve d’une certaine crispation, qui remettent les partenaires de la championne de France Michaela Mlejnkova dans le coup, au point qu’elles se procurent deux balles de set. Mais les « patronnes », Amandine Giardino en défense, Héléna Cazaute (11 points) et Lucille Gicquel en attaque, restent solides et c’est à cette dernière qu’incombe la charge de donner deux sets d’avance à la France d’un gros bloc (27-25). Plus rien ne peut alors arriver aux Bleues qui se détachent dans le troisième (18-10) après deux attaques tout en toucher de Leia Ratahiry et deux blocs consécutifs signés Léandra Olinga Andela (6 points dont 4 blocs). Le public orléanais peut alors se lever, sans doute conscient de vivre un moment d’histoire du volley féminin français, pour fêter dignement, une fois Lucille Gicquel retombée à terre sur son dernier ballon, cette équipe de France qui a mille fois mérité une victoire qui restera sans doute longtemps gravée dans les mémoires des joueuses. Mais Emile Rousseaux, du haut de sa longue expérience, les rappellera sans doute très vite à leurs prochains devoirs : la Challenger Cup fin juillet à Zadar (Croatie), pour laquelle elles se sont qualifiées grâce à leur parcours en Golden League, et qui, en cas de victoire finale, peut leur permettre de monter encore plus haut, en Volleyball Nations League. LES RÉSULTATS DE LA GOLDEN EUROPEAN LEAGUE POULE A : 25 mai, Dunkerque : France/Espagne 3-0 (25-13, 25-17, 25-18), la feuille de match 1er juin, Harnes : France/Bosnie 3-1 (25-17, 25-20, 22-25, 25-19), la feuille de match 4 juin, Tuzla : Bosnie/France 1-3 (25-18, 18-25, 19-25, 23-25), la feuille de match 11 juin, Valladolid: Espagne/France 0-3 (17-25, 18-25, 20-25), la feuille de match FINAL FOUR : 16 juin, Orléans, demi-finale : France/Croatie 3-0 (25-16, 25-17, 25-13), la feuille de match 18 juin, Orléans, finale : France/République tchèque 3-0 (25-22, 27-25, 25-14), la feuille de match

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout